Glossaire du papetier

 

les

entrées

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Igt (test). Norme AFNOR Q61-001. Test d’arrachage* permettant de mesurer la cohésion du papier ou du carton lors de l’impression. Les contraintes liées au tack* de l’encre, à la pression exercée sur le papier et la vitesse d’impression peuvent provoquer un délaminage* superficiel,  ou total du support.

 

Imposition. En typographie, opération consistant à déposer sur le marbre une ou plusieurs compositions* et les assembler dans un cadre. L’ensemble constitue après impression une page de l’imprimé sou­haité, ou, après pliage de la feuille imprimée, un cahier*.

En photocomposition, l’imposition* ou chemin de fer, détermine selon quel ordre on doit assembler les dif­­férents éléments de la composition afin d’obtenir à l’impression la brochure ou les cahiers dans l’ordre désigné. L’imposition pour tirage culbuté utilise la même forme imprimante* pour imprimer les deux côtés d’une feuille en la retournant parallèlement au cylindre.

Voir basculage in-12*.

L’imposition en demi-pose ou basculée permet d’imprimer sans changer de forme imprimante les deux côtés de la feuille de papier en la retournant perpendiculairement au cylindre de la presse. Voir basculage in-8*. L’imposition pleine page utilise des formes imprimantes différenciées pour chaque page.

 

Impression numérique. Expres­sion désignant un procédé d’impression où l’ensemble des éléments constituant le document à reproduire est traduit informatiquement de la conception à la réalisation de la forme imprimante*.

L’impression est réalisée par des machines robotisées utilisant soit la technique offset*, soit la technique xérographique*. Cette technologie révolutionne fondamentalement les pratiques établies depuis l’avènement de la photocomposition et de l’offset. L'impression à la demande via le web permet à chaque utilisateur de commander son tirage sans autre intervenant qu'un rapide contrôle du document à imprimer et d'un livreur...

 

Imprimabilité (d’un papier). Qualification subjective dépendante de nombreux facteurs qui inter-agissent parfois contradictoirement. Cependant, concernant un type de papier, on peut déterminer si la qualité d’impression sera excellente, optimale ou mauvaise. Les caractéristiques techniques* à prendre en compte sont : l’état de surface, couché ou non, la rigidité* pour une bonne tenue en machine, la porosité* pour un séchage des encres uniforme, le pH* pour un réglage du pH de l’eau en offset, la résistance à l’arrachage* notamment s’il s’agit d’un papier non-couché. Enfin, des essais sur différents matériels d’impression doivent permettre de déterminer le plus objectivement possible l’imprimabilité du support.

 

Imprim’vert®. Marque créée en 1998 reconnue par l’ensemble des acteurs des Industries Graphiques. La marque Imprim’Vert®, c’est une volonté commune de réduire les impacts environnementaux liés aux activités de l’imprimerie. Un engagement de résultat garanti par un cahier des charges national unique et par un règlement d’usage de la marque, par la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Loir-et-Cher et du Centre.

Le Pôle d’Innovation de l’Imprimerie (P2i), propriétaire de la marque, porté par la structure Amigraf à Lille (Association des Métiers et des Industries Graphiques pour la Formation Professionnelle),  en garantit l’harmonisation et l’accessibilité.

Le cahier des charges est fondé sur quatre critères simples : la bonne gestion des déchets dangereux, la sécurisation de stockage des liquides dangereux, la non utilisation des produits toxiques et la sensibilisation environnementale auprès de la clientèle. Choisir un imprimeur Imprim’Vert® c’est un gage de qualité et de respect de l’environnement, pour parfaire cet engagement, il reste à utiliser des supports papiers labellisés, PEFC*, FSC*, etc. Voir écolabel*.

 

Incunable. Du latin prima typographica incunabula, berceau, origine, commencement. On appelle incunable, tous les ouvrages imprimés entre la date de l’invention de l’imprimerie au moyen de caractères mobiles à partir de 1450 et antérieurs au 1er janvier 1501 (Invention de H.-J. Gutenberg*).

 

Indemnité. Menace souvent liée aux arrêts de machine* provoqués par un incident papetier ou autre. Si on sait toujours qui les réclame, on ne sait pas toujours qui doit les payer !

 

Intégra® (reliure). Marque déposée d’un type de reliure où la couverture est constituée d’un élément souple aux bords rempliés ou rembordés* sur lui-même. On utilise généralement, une carte* couchée. L’ouvrage peut s’ouvrir à 180° et rester à plat, sans risque de dommage pour la reliure. Intégra est tout à fait adaptée aux guides touristiques, aux livres de cuisine, aux dictionnaires, etc.

 

Interdit (mise en). Principe de base établi par l’organisation des Compagnons Papetiers et pratiqué jusqu’à la fin du xviiie siècle.

À la suite d’un différend entre un ouvrier et son maître, ce dernier pouvait provoquer une assemblée et demander la mise en interdit du moulin concerné. Le moulin était alors déserté et les compagnons partaient chercher du travail chez des maîtres papetiers plus conciliants. L’ouvrier se risquant à braver cette interdiction était mis à l’amende et risquait de ne plus pouvoir trouver du travail dans un autre moulin.

Si le patron refusait de régler le différend, il pouvait, à terme, être obligé d’arrêter son entreprise. Certains d’entre eux ont essayé d’obtenir gain de cause auprès des autorités, d’au­tres ont accédé aux requêtes de leurs ouvriers pour ne pas trop perturber leur production. Ce principe était d’autant plus aisé à appliquer qu’il reposait sur un deuxième usage, la bienvenue*.

Le maître papetier avait l’obligation d’accueillir le compagnon de passage, de le loger et de lui donner une place à la cuve. Il recevait une rente payée par le patron et/ou les autres compagnons en place. Le refus de payer était soumis à de fortes amendes. Ces usages favorisaient les déplacements des jeunes compagnons et des familles mais contrariaient fortement les maîtres papetiers et le développement de leur moulin. Pour anecdotique qu’elle soit, la lettre des frères Montgolfier* au Contrôleur Général en 1769 éclairera le lecteur sur ces pratiques :

“Le dimanche 25 février, étant à Genève pour fait de mon commerce, mon épouse étant à souper dans ma fabrique avec les gens les plus distingués du lieu dans les deux sexes, et un de mes frères, propriétaire de la fabrique de Voiron, furent interrompus par le tapage et l’insolence de deux ouvriers, l’un nommé Fougère dit l’Homard, et l’autre Nourrisson dit Comtois, qui étaient arrivés après le souper de leurs confrères, jetèrent par bravade les plats qu’on leur présenta en jurant et disant des impertinences, alors mon frère fut obligé de les mettre dehors pour avoir la paix.

Le lendemain, ils vinrent ensemble demander leur compte, et de là allèrent porter leurs plaintes dans les autres fabriques, qui jugèrent en corps que les deux plaignants avaient tort de n’avoir pas pris le repas des maîtres pour eux et chassé la compagnie ; condamnent mon épouse, sous ma garantie, à 400 li­vres d’amende, et le sieur Riban, fermier de mon frère, à pareille somme, et tous les ouvriers des deux fabriques, à 60 livres d’amende, pour n’avoir pas pris parti le lendemain et avoir osé travailler depuis le départ des plaignants…

À mon arrivée, j’ai trouvé tous mes artifices arrêtés, et malgré le ridicule de la demande, mes ouvriers ont tous préféré de partir sans leur compte, ainsi que ceux de mon frère, plutôt, disent-ils, que de se mettre dans l’embarras”. (Carole Darnault, Rives, la mémoire du papier. Voir bibliographie)

 

Interfolier. Voir entrefeuiller*. Mettre un feuillet de protection.

 

International paper (groupe). Premier groupe papetier mondial nord-américain créé en 1898  implanté au Canada, en Europe, aux États-unis, en Russie, au Brésil et en Asie. Voir Aussedat-Rey*.

 

IRFIP. Institut pour la recherche et la formation professionnelle dans les industries graphiques, créé par le Syndicat général papetier en 1971. En 1996, a été scindé la gestion de la formation, suivie désormais par FORMAPAP.

 

Iso. Organisation internationale de normalisation créée en 1947, basée à Genève, reconnue par 157 pays.

 

Iso 14001 (norme). Norme basée sur un système de management environnemental. Il s’agit pour l’entreprise qui souhaite acquérir cette norme d’établir, mettre à jour et améliorer son impact environnemental. La certification est attribuée par un organisme extérieur agréé pour une durée de 3 ans.

 

Iso 9001 (norme). Norme liée à la gestion de la qualité. Sont pris en compte, les moyens mis en œuvre, le suivi des produits ou services commercialisés par l’entreprise, de l’amélioration portée aux processus contribuant à la satisfaction des clients.

 

Iso 9706 (norme). Voir papier permanent*.

 

Iso 11108 (norme). Proche de la norme ISO 9706 traitant de la permanence des papiers, la norme 11108 prend en compte la résistance des papiers dans le temps en termes de résistance à l’usure et au déchirement.

 

Italienne (À l’). Document ou livre de format rectangulaire dont le plus grand côté est parallèle aux lignes de texte. Par opposition au format à la française*.

 

Jaquette. Feuille de papier imprimée et rempliée sur la couverture d’un livre destinée à le protéger. La jaquette peut servir également de support publicitaire.

 

Jaunissement. Phénomène constaté notamment sur des papiers fabriqués en milieu acide, contenant une part significative de pâte mécanique*, stockés en atmosphère humide. Voir papier permanent* et permanence*.

 

Jet. Coulée de pâte à papier à la sortie de la caisse de tête* sur une machine à papier en continu. Voir aussi multijet*.

 

Jeter. Terme général désignant l’ensemble des phénomènes de transfert accidentel de particules de papier ou de couche sur la feuille imprimée, comme le poudrage*, l’arrachage*, le pétouillage* ou le peluchage*. Il est préférable d’utiliser ces expressions indépendamment l’une de l’autre, chacune recouvrant un problème particulier.

 

Jet-o-blade. Dispositif de couchage comparable à la flexiblade* consistant à lisser la couche* déposée sur le papier au moyen d’une lame métallique. Le poids résiduel de la couche ainsi déposée peut atteindre 20 à 25 g par face.

 

Job (marque et usines). En 1849, Jean Bardou, fabricant de cahiers de papier à cigarettes* à Perpignan dépose la marque J◊B. Le consommateur lit le losange comme un O, d’où JOB... Les cahiers produits sont diffusés en France par le négociant toulousain J.-Z. Pauilhac.

La Manufacture Bardou-JOB prend un essor considérable sous l’impulsion de Pierre Bardou qui a repris l’entreprise de son père en 1852. Dans les années 1870, l’entreprise comprend les ateliers de façonnage à Perpignan (300 employés) et la fabrique de papier de la Moulasse (sur le Salat, en Ariège – en activité en 2012). Au début du xxe siècle, les héritiers de Pierre Bardou-JOB développent les activités à Toulouse (façonnage et fabrique de papier couché aux Sept-Deniers, 1930).

En 1986, le groupe Bolloré Technologies reprend toutes les activités. L’usine de papier couché est reprise en 1996 par JOB Scheufelen (Sté allemande), elle ferme ses portes en 2000. L’usine de Perpignan est reprise en 2000 par Republic Technologies où elle produit les marques de cahiers de papier à cigarettes JOB, ZIG-ZAG et OCB.

 

Johannot (papeterie de). Les frères Johannot s’établirent à Annonay (Ardèche) en 1634, peu de temps avant la famille Montgolfier* (1693). Les Johannot s’intéressent avec les Montgolfier au développement du papier vélin* dans les années 1770 à 1780.

Cette affaire d’ailleurs les divisa, chacun défendant le fait d’avoir mis au point avant l’autre ce type de papier. Louis XVI, en accordant des lettres de noblesse à Pierre Montgolfier et ses deux fils Étienne et Joseph en 1783, finit par les séparer définitivement.

La papeterie de Johannot s’est associée en 1953 aux papeteries d’Arches* (Vosges) et du Marais* (Seine-et-Marne) pour fonder Arjomarais. Voir Arjomari*.

 

Jouer. Se dit d’un papier dont les dimensions varient de façon irrégulière et imprévisible en presse* mettant en cause le repérage*.

 

Justification (édition). Énumération située le plus souvent en fin d’ouvrage décrivant certains aspects techniques employés à la fabrication comme le nom du papier utilisé, le caractère utilisé, le type d’impression, le nom de l’imprimeur, la date d’impression et parfois le nombre d’exemplaires réalisés dans le cas d’ouvrages à tirage limité.

Par déformation professionnelle, on ne peut s’empêcher à l’approche d’un beau livre ou de ce qu’il peut en laisser percevoir par l’extérieur, et dès après la lecture des premières pages passer directement à la justification ! Et ensuite porter un jugement sur la qualité de l’ouvrage en oubliant son contenu…

 

Kaolin. Charge* d’origine minérale constituée d’argile très pure et blanche utilisée massivement dans la fabrication des papiers couchés*. Appelée vulgairement par les papetiers “les cailloux” !

 

Kirigami. Art du Japon proche de l'origami* à la différence que le papier peut être découpé comme le canivet* et plié pour lui donner du volume. Voir également pop-up*.

 

Kôzo (broussonetia kajinoki). Arbuste poussant essentiellement en Asie dont on utilise l’écorce pour en faire du papier. La qualité de cette fibre* est d’être très longue, souple et ne nécessitant que très peu de traitement pour la transformer en pâte. Cette plante pousse en abondance au Japon et peut aussi être cultivée.

Le papier issu de cette fabrication est de teinte écrue si l’on garde l’épiderme de l’écorce (amakawa kôzo) et plus clair si l’on utilise l’écorce débarrassée de la partie extérieure (shirokawa kôzo).

L’épair* est nuageux. La résistance à la déchirure* et au pliage est importante. Le lissé* est faible.

La plupart des papiers dits “japon” que l’on trouve en Europe sont fabriqués à partir de cette fibre.

 

Kraft (pâte). Pâte de résistance mécanique élevée obtenue à partir de fibres de résineux* traitées chimiquement avec de la soude et du sulfure de sodium. La pâte fabriquée est également appelée pâte au sulfate. Voir papier kraft*.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

c'est l'écorce du kôzo qui est utilisé

papeterie Johannot début XXe

papier cigarettes JOB

reliure intégra

 

accueil

 

jean claude émile perrin / le glossaire du papetier d'après seconde édition de l'auteur isbn 978-2-7466-4560-8 -2011/ tous droits de reproduction réservés / copie interdite sans accord